Calculer son métabolisme de base

Calculer également son poids idéal ou découvrir nos autres outils de calcul.

Lorsqu’on a pour objectif de mener une vie saine, équilibrée dans le but de garder la forme et contrôler son poids, un terme revient de plus en plus dans le domaine de la nutrition. Il s’agit de « métabolisme » terme qui peut désigner l’interaction entre différentes réactions dans l’organisme qui nécessitent de l’énergie sous forme d’ATP.

Le métabolisme est donc l’ensemble des réactions biochimiques qui se déroulent à l’intérieur de l’organisme qui lui permettent d’accomplir ses fonctions de survie, de reproduction, de développement et de réponse aux sources de stress ou de stimuli qui proviennent de l’extérieur.

On distingue deux types de métabolisme : le métabolisme basal ou de base à différencier du métabolisme actif qui correspond aux besoins énergétiques de l’organisme plus les apports nécessaires pour pallier à vos propres dépenses énergétiques telle que l’activité physique.

Dans cet article, nous allons vous expliquer ce qu’est le métabolisme de base, comment le calculer et quels sont les facteurs qui l’influencent.

Qu’est-ce que le métabolisme de base ?

Appelé aussi métabolisme basal, il correspond aux besoins énergétiques quotidiens non déductibles, autrement dit, les dépenses énergétiques minimales permettant à l’organisme de survivre. En effet, contrairement à ce que l’on peut penser, même au repos à jeun et dans une situation de calme, l’organisme consomme de l’énergie pour fonctionner. La respiration, les battements du cœur, maintient de la température corporelle, la digestion, le fonctionnement du cerveau correspondent à des réactions de l’organisme qui nécessitent l’utilisation de l’énergie (ATP). En des termes plus simples, le métabolisme basal est le nombre de calories (énergie) dont le corps a besoin au quotidien pour fonctionner au repos.

On appelle la masse maigre de l’organisme tous les organes qui pompent cette énergie.

Métabolisme de base : de quoi dépend-il ?

Il faut savoir que la quantité d’énergie dont a besoin l’organisme au repos pour fonctionner n’est pas la même pour tout le monde. En effet, elle varie d’une personne à une autre en fonction de plusieurs paramètres qui sont les suivants :

Sexe : la masse maigre chez l’homme est plus grande, ce qui signifie que le métabolisme de base est plus important que chez la femme.

Age : le métabolisme de base d’un jeune de 20 ans est différent de celui d’un vieux de 50 ans par exemple. On estime que le métabolisme de base diminue au fil de l’âge, à l’ordre de 2 à 4 % par décennie.

La morphologie : c’est-à-dire, le poids et la taille ;

L’hygiène de vie : une activité physique régulière, un régime alimentaire sain augmentent le métabolisme de base, alors que ce dernier est diminué chez les fumeurs par exemple. Le métabolisme basal varie donc en fonction des facteurs environnementaux.

L’état de santé de la thyroïde : les personnes souffrant d’hypothyroïdie présentent une baisse du métabolisme basal.

L’état physiologique : la grossesse et l’allaitement sont des états physiologiques chez la femme qui augmentent le métabolisme de base. En effet, on estime par exemple qu’il est augmenté de 20% pendant le 2éme trimestre, alors que l’allaitement.

En fonction de ces paramètres, le métabolisme peut être lent ou rapide. Voilà pourquoi certaines personnes ont tendance à perdre du poids beaucoup plus vite que d’autres : nous sommes tous différents les uns des autres.

Comment calculer le métabolisme de base ?

Le calcul du métabolisme de base est important pour connaitre la quantité d’énergie, qu’on estime en nombre de calories, dont le corps a besoin au quotidien au repos pour fonctionner correctement. Il existe certaines méthodes pour calculer son métabolisme de base pour pouvoir connaitre la quantité de calories qui doivent être ingérées quotidiennement. Car si les apports énergétiques dépassent les besoins, on gagne du poids et si les apports n’atteignent pas les besoins quotidiens, l’organisme risque de ne pas fonctionner correctement.

Pour calculer son métabolisme de base, plusieurs données entrent dans l’équation, les plus importantes sont : l’âge, le sexe, le poids et la taille.

La méthode Oxford

Il s’agit d’une méthode de calcul assez fiable dont l’équation est la suivante :

14.2 X Poids (en kg) + 593. Le résultat obtenu correspond au nombre de calories minimum permettant d’assurer le métabolisme de base. Exemple : si votre poids est de 75 kg, il faut faire l’équation suivante : 14.2 X 75 + 593 = 1658. Vous avez donc besoin de 1658 Kcal dans la journée.

Le calcul Harris et Benedict

L’équation dans ce cas varie en fonction du sexe.

Pour la femme : la formule est la suivante : (9,740 x P) + (172,9 x T) – (4,737 x A) + 667,051.

Pour l’homme : la formule est : (13,707 x P) + (492,3 x T) – (6,673 x A) + 77,607.

Sachant que le P correspond au poids, le T à la taille et le A à l’âge.

Il est important de souligner que le calcul du métabolisme basal n’est pas une science exacte mais correspond à une estimation qu’il faut connaître pour surveiller vos apports énergétiques.

Conseils pour améliorer son métabolisme de base

Pour améliorer son métabolisme de base, il n’est pas nécessaire de réduire les quantités de nourriture dans votre alimentation. Pire, ça pourrait nuire encore plus à votre organisme, avec les risques de carence. Il suffit cependant de manger équilibré, de boire beaucoup d’eau dans la journée, évitez les matières grasses et l’excès de sucre.

L’activité physique régulière booste de son côté le métabolisme de l’organisme. Ainsi, faire du sport 2 à 3 heures par semaine peuvent ainsi suffire pour contrôler votre métabolisme.

En résumé, il n’est pas nécessaire d’adopter des régimes restrictifs qui peuvent nuire à votre corps. Il suffit tout simplement de changer quelques habitudes alimentaires et d’améliorer son hygiène de vie en pratiquant une activité physique régulière.